Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 09:16

 

 

Combien de personnes ont commencé la slackline avec en tête de goûter au caviar de l’équilibre, perché en hauteur avec le vide sous ses pieds ? Profiter d’un cadre magnifique même si durant la traversée les images s’effacent pour laisser tout l’espace aux sensations.

Passerelle Dadjéguiré 6

 

 

 

 

« Marches, ne tombes pas. » 

 

 

 

 

 

 

Sourire en voyant les photos de soi sur le fil, dans un état second et qui se rapproche pour moi de quelques chose de primaire, non loin de l’instinct de survie. Je n’ai pas commencé à slacker avec cet objectif mais quand j’ai découvert des vidéos de highline j’ai pensé… Putain je n’ai jamais rien fait de semblable… Est-ce que j’en serais capable?… Je suis allé me casser les dents sur deux highlines. C’est bien mignon de partir seul tester les installations des autres mais il y a un moment où il faut savoir partager.

 

Passerelle Dadjéguiré 2

 

 

Alors hier, je débarque à la passerelle de la Feyssine avec 20kg de sangles, corde, mousquifs et ancrage sur le dos et je commence le fastidieux montage de ce que je serais bien tenté d’appeler ma highline. Ouais franchement j’en ai chié. Sur le catalogue des erreurs il y a des grands classiques :

Oublié de passer les huits avant de refermer le système, montage primitiv’ qui se défait en le montant dans l’arbre, élingues qui se mettent de travers au moment de serrer… Quelques petits regrets aussi : ma corde statique est trop fine pour être retenue par le grigri. Je le substitue par une poulie traxion en sachant que de 4 à 6,6kN la gaine ne tient pas le choc. Donc PAS BIEN, et à ne pas refaire, je vais me trouver un autobloquant meilleur que celui là.

Evidemment j’aurais été un peu plus nombreux ça aurait facilité les choses. Mais bon, la cuite de la veille a été violente pour tout le monde (hein Greg ;)

 

 

 

 

 

 

Passerelle Dadjéguiré 1

J’ai cliqueté le primitiv’ depuis mon arbre, envoyé un rappel en mode GIGN sur une corde passée sur la slack pour vérifier la solidité. Un petit plomb bras tendu pour se rassurer (celui qui a dit chochotte, ben… attends voir que je progresse enflure !) et c’est parti. Deux petits vols plus tard ça passe aller-retour. Heureux ! E-R-E ! Ce que j’aime les premières fois ! Je laisse la place aux amis. Damien, ancien skateur, en connait un rayon sur les chutes, ça lui fait pas peur ! Le côté « high » lui fait quand même son petit effet. D’un côté ça me rassure: il ne suffit pas d’être un guerrier dans l’âme pour traverser, il faut vraiment réapprendre à marcher. Je me rends compte que sur cette ligne je profite réellement de mon expérience de Millau et de St-Laurent-d’Aigouze. Il faut dire qu’elle est parfaite pour commencer, courte, pas trop haute et le sol surélevé du côté des ancrages diminue la sensation de gaz

Six ou sept plombs plus tard (il fait pas d’omelette sans casser d’œufs le bougre !) on sent qu’il a chopé le truc, le virus. Mais il a grillé pas mal de cartouche en remontant au leash et Jess veux aussi son baptême du gaz. Et oui, depuis la passerelle ça parait pas grand-chose, mais les deux pieds sur le départ ça semble être de la folie furieuse ! L’apprentissage, que dis-je, le parcours initiatique de Jess doit commencer par la chute et ça fait pas plaisir. Encore une activité de maso la highline, parce qu’on a beau détester tomber, et savoir que ça va arriver encore et encore, l’envie de marcher est toujours la plus forte. La dernière tentative est celle de Guillaume, et elle relève de l’héroïsme. Imaginez notre Guillaume qui n’a pas plus deux ou trois sessions à son actif, mort de trouille devant la slack depuis dix minutes, partir comme une balle, faire quatre pas et voler ! Ca relève de la charge de viking. Je lui donnerais le Valhalla sans concession.

Passerelle Dadjéguiré 5

Au démontage grosse frayeur : après avoir fait sauter deux crans du primitiv’, rien ne bouge. On a beau tirer comme des mules dans tous les sens rien n’y fait. La banana s’est retournée et bloque la détente. Un moment je crois devoir couper la sangle et finalement… en tirant/poussant sur la dernière boucle du primitiv plutôt que l’extrémité sortant de la banana ça passe. Ouais c’était logique en fait. Dernière bonne surprise : la police municipale arrive alors que je suis perché dans un arbre à m’acharner sur le mouflage, nous voit, et passe sans s’arrêter. Super bueno ! Cerise sur le banana split, en choisissant d’autres arbres on peut augmenter sans peine la longueur de la slack.

Gros gros merci à tous ceux qui sont venu pour nous soutenir dans ces moments de terreur intense. Et merci à Hélène qui a pris les super photos que vous voyez sur cette page. Allez visiter sa page facebook : Helene’s photography.

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Slackline
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 17:22

Samedi 4 septembre, départ en solitaire de Lyon. Mes compagnons d’expéditions sont retenus au bercail ce week-end. Qu’à cela ne tienne, seul, c’est plus facile de faire du stop…  D’ailleurs, alors que je parlais slackline à un rebouteux local s’y connaissant en alignement des énergies, je reçois cet étrange conseil :

« Fais confiance à tes pieds »

… Ok… ce sera le thème de méditation de la semaine.

Festislack-de-St-Laurent-d-Aigouze 0303

Arrivé au parc accrobranche, après quelques formalités (montage du bivouac, signature d’un petit papier me donnant le droit de me disloquer joyeusement les articulations sans répercussions sur le casier judiciaire des organisateurs), je découvre le terrain de jeu. Un petit coin rendu paradisiaque par la présence de ses lignes, élégantes, audacieuses…. Hum… pardonner moi je m’égare dans trop de lyrisme. Les lignes, disais-je, se propulsent au dessus de la rivière, poussent de tous les arbres et sont parfois garnies d’accueillants crash pads et de rassurantes cordes statiques.

Premier défi : dépasser le rivage sur la waterline de 85m tendue au dessus de la Vidourle. Vent, eau et équilibre sont des ingrédients complexes à mélanger et après des dizaines d’essais et de chutes, personne ne s’est mouillé. En respirant avec le ventre, j’arrive juste assez loin pour faire plouf… ou plutôt SHPLAAAAAAFFFF !!! Ok la petite waterline de 14m est bien plus sympathique en fait, quoi que pas donnée au premier essai.Festislack-de-St-Laurent-d-Aigouze 0339

 

 

Le soleil se couche et la fiesta commence. Le sound system nous fourni en good vibes, et malgré les bouteilles de pif qui se vident, les slacklines éclairées sont toujours bien squattées. Quand à ceux qui font la fête sans élever leur taux d’alcoolémie, on les reconnait sans peine : ils sont perchés sur la highline! En bas on se fend la poire sur la jumpline et on engage des backflip grâce au system d’assurage mis en place par Christian et Tancrède. Pendant que les lumières sont éteintes et que la plupart des gens s’initie au Marseillais (l’habitant, pas la langue) en regardant  Les quatres saisons d’Espigoules , je retrouve les joies des bolas enflammées avec Marion, Jo’, Bab et d’autres. Que du bonheur je vous dis !

 

Festislack-de-St-Laurent-d-Aigouze 0323

Le 2è jour on est bien crevé. Ca n’empêche pas Tancrède de nous faire rêver avec un enchaînement aller-retour, couché, pendu par les pieds, saut de gibbon sur la highline de 30m (avec un encordement digne de l’alpinisme des années 30). Quant à moi j’aurais fait non pas deux pas, ni trois pas mais bien UN pas sur la highline avant de renoncer. Et oui, procrastination quand tu nous tiens…

Festislack-de-St-Laurent-d-Aigouze 0322

Au final, un grand merci à Fred, Christian, Tancrède, François, Titi, Anton, Elsa, Mathilde, Jean Yann, Bab, Jo’, Marion, Alex, Rémi, Bab, Pierre et tout ceux et celles dont je ne connais pas le prénom et qui on participé à organiser le festislack et à y mettre une pure ambiance. Merci aussi à l'asso des Nouveaux Funambules, et au parc accro-branche d’Indiana River qui a accepté d’héberger l’évènement pour que dalle. Parce que oui, il faut le préciser, l’accès au matos mis en place et au camping était totalement gratuit !!! Merde ça vous remue pas un peu un truc comme ça dans le monde dans lequel on vit ? En tout cas je suis maintenant un converti. PAF ou pas, je serais au rendez vous l’année prochaine.

Festislack-de-St-Laurent-d-Aigouze 0360

 

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Slackline
commenter cet article
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 22:22

La slackline c'est le must du minimalisme, deux ancrages, une sangle, un système de serrage et y a de quoi s'amuser pour une vie. Hum... j'oublie quelque chose? Ah oui! les arbres...

Contrairement à ce que je pensais au début de ma pratique, trouver un bon spot pour poser sa slack n'est pas si simple que ça. On préfère avoir de l'herbe sous les pieds, on voudrait débuter ou au contraire battre des records de longueurs. On voudrait même la poser en hauteur, et là il faut bien chercher et prendre chaque lieu qui nous parait approprié comme un cas d'étude (j'en reparlerais surement dans quelques années quand j'aurais ouvert assez de highlines pour avoir de l'expérience là dedans :)

 

Alors voilà je me décarcasse pour vous (en fait aussisurtout pour Eki-libre notre cher asso qui monte qui monte :) et je vous offre en exclusivité mondiale (si si) la première carte des spots de slack lyonnais!!! L'image ci dessous est un screenshot habilement retouché sur paint, mais vous trouverez un lien direct vers la google map en marge du blog. Par là quoi --->>>

 

google map

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Slackline
commenter cet article
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 19:15

Je me suis fait un petit cadeau en forme de 1 et de 0 : la vidéo Tuzgle de Baraka Film. Tuzgle c’est un coin perdu de l’Argentine qu’une fine équipe de grimpeur a décidé de visiter pour tester le potentiel grimpistique. Et morbleu, ils ont trouvé du beau caillou !
Pour répondre tout de suite à votre question muette, ça vaut le coup de payer 5€ une vidéo de grimpe de 20 minutes ? Et bien oui. Dites vous que même mon petit fréro a bloqué jusqu'à la fin, lui qui s’intéresse plus au dernier clip des Arctic Monkeys qu’à des images de grimpeurs qui se font couiner sur du caillou. Les atouts? De superbes images, un montage excellent (si si excellent) et une musique à la hauteur signée Vladimir Cellier. Emballez ça dans une bonne ambiance communicative et vous avez de quoi passer un bon petit moment, vous insuffler une bonne motiv’ tant pour la grimpe que pour le voyage. Et puis on se rend pas compte du travail des (déc)ouvreurs de blocs.
En cadeau, Baraka Flim nous offre le mélodieux Nina Caprez Jam Session.
A ne pas louper le Mickaël Fuselier High Ball Blues, et la Complainte du Bloqueur dans le Vent, c'est rare de se marrer en regardant de la varappe :)

 


TUZGLE - Climbing in Argentina
Repost 0
Published by Le Rem's - dans Vidéos
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 01:15

Dans un mois, faîtes remplir les voitures de victuailles, de fûts zé de bonnes gens!

 

rassemblement slack

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Évènements
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 12:27

Il y a deux semaines j'allais tendre ma slack à la friche.

Longueur: entre 15 et 20m

Hauteur: environ 70cm

Tension: forte car cette sangle est trèèès élastique

Etat: bon, quelques mini déchirures mais rien d'inquiétant. Sale, la terre des précédentes sessions n'a pas été nettoyée.

Usage: Intensif c'est-à-dire initiation pour deux personnes en même temps et petite démo ou je me laissais rebondir dessus debout-assis-debout.

 

Conséquence: une des mini déchirure est devenue une véritable zone de faiblesse.

 

Slackline 0188

 

Cette déchirure même si elle reste en surface de la sangle est vraiment inquiétante. Elle est apparue proche du côté de la boucle cousue, là où le départ est le plus fréquent. Il me semble que tout comme une corde d'escalade, une sangle de slackline ne doit pas être utilisée avant d'avoir été lavée. Sâle, elle perd de ses qualités et risque de s'user prématurément.

 

Conclusion: Pour l'utiliser en toute sécurité je ne me servirais plus de la boucle cousue, il va me falloir un autre système d'ancrage (noeud/bricolage ou linelock/solution commercialisé). Il serait par contre intéressant de la retendre à pleine longueur dans des conditions maîtrisée (périmètre de sécurité et protections) pour vérifier la résistance et la durée de vie d'une sangle pareillement abîmée.

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Slackline
commenter cet article
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 01:44

C'est pas bien d'écrire une note de blog si tard alors que demain tu bosses, vas te coucher Rémy.

Jiminy Cricket n'a pas tord, surtout pour écrire sur des vieilles statistiques de fréquentations. Autant faire vite:

J'ai créé ce blog le 2 mai, ou  2,64 mois soit 80 jours. Je l'ai appelé pieds-mains-tête car tout ce dont je parle se fait avec les pieds, les mains et la tête. Ma mascotte pourrait être Rayman.

Depuis j'ai eu 424 visiteurs différents.

Plus haut pic de fréquentation à 108 clics (merci camptocamp)

Provenance: en grande majorité facebook et camptocamp, mais y en a quand même quelques un qui m'ont trouvé par des moteurs de recherche. la plupart en tapant des trucs sur la slackline sur google. A ce propose, la palme du "rien-à-voir" reviens au gars qui a trouvé le site en cherchant "femme encordée de la tête aux pieds". Si j'arrive à jouer sur des double sens SM un peu plus souvent je vais exploser le compteur de visite. Wouh!

On m'a fait 13 commentaires. Sachez que je suis ouvert à la critique, aux lettres d'insultes et aux menaces de mort mais aussi beaucoup à tout le reste

En projet: un glossaire des termes barbares que j'utilise et/ou qui sont utilisé dans le monde de la slack, de l'escalade, de Lyon etc... ainsi qu'une page de lien vers des Bons sites, des Beaux sites et des Bien sites.

                                                                                                                            Socrate, Aristote and 4 others like this.

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Divers
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 23:57

Je poste une vidéo pas d'escalade, ni de slackline. J'entend d'ici le commentaire de la ménagère de moins de 50 ans: "Mon dieu... la ligne éditoriale de ce blog par complètement en noix de cajou..." Heureusement la ménagère ne me lit pas, et je ne l'écoute pas.

Non en fait du monocycle c'est pas hors sujet. Pourquoi? Merde c'est le moment ou ça part un peu un www.skyblog.malife. En fait j'ai fait du monocycle pendant un ou deux ans. Je l'ai même pris dans ma valise et emmené à Edinburgh, et ouais rien que ça. La seule vidéo de frite-style ou je suis dedans est une vidéo de monocycle (promis je la post bientôt). Et là je me balade sur le blog de Romain qui bosse au Cri du Kangourou (CDK pour les intimes). Romain, en plus d'être d'être un gars très sympa et un bon jongleur est totalement mordu de monocycle. Quand je lui ait demandé s'il avait déjà essayé la slackline il m'a répondu "ouais... sur monocycle." Ce sur quoi j'ajoute qu'il devrait essayer avec ses pieds, c'est plus facile quand même... Mais en fait ses pieds, c'est posés sur les pédales de son mono qu'ils s'expriment le mieux. Surtout Romain, ne change rien

Voilà la vidéo. Et après l'avoir regardé, je vous intime l'ordre de jeter un oeil au blog de Romain!

 

 

En plus d'envoyer du très gros en terme de technicité et d'engagement, la figure baptisé maxwhip est incroyable. Et puis c'est pas tous les jours que des nouveaux tricks sont inventé en mono.

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Monocycle
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:23

Farniente du blog mais pas de moi! Pas trouvé/pris le temps d'écrire pour maintenir Pieds-Mains-Tête (le blog) en éveil. Pour ce qui est de mes pieds, mains et tête, ils sont mis à rude épreuve en ce moment: construction de la nouvelle salle de bloc du Mur de Lyon, sessions slackline, grimpe, voir ma chérie, mes potes...

L'asso Eki-Libre est en mouvement parce que plein d'idée et de projet en tête et aussi du changement: Léo un des cofondateurs de l'asso quitte Lyon pour Valence, on lui souhaite plein de bonheur là bas et toute la réussite dans son travail et dans la réalisation de la Valence-Lyon slackline connexion!http://www.eki-libre.org/EKILIBRE/Slack_files/shapeimage_1.png

C'est pas encore fait mais je suis super volontaire pour prendre la présidence de l'asso et organiser des évènements, des initiations et prendre du niveau avec les potes pour pouvoir envoyer de la démo!

Dernière semaine de juillet je suis à Ailefroide pour grimper grimper et encore grimper! Mais sinon j'ai qu'une seule envie c'est de grimper un peu plus et de slacker dans les meilleurs spot du 69 (ouais j'ai pas de permis, pas de caisse, juste quelques copecs pour covoiturer. OUI C'EST UN APPEL! :)

Allez, bon vent à ceux qui partent loin, bon courage à ceux qui bossent, bon anniversaire à ceux...etc etc

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Divers
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 14:26

J'ai trouvé ZE spot de waterline à Lyon! Il est situé dans un parc très connu, l'eau y est juste crade, c'est à dire propre comparé aux standard rhôdaniens. Enfin si ça se trouve je suis mauvaise langue mais qu'est ce qu'on s'en fout: le but n'est pas de tomber (quoi que par cette chaleur...) Slackline 0025

Seul problème: les volatiles. Qu'on ne s'y trompe pas, dans ce parc on trouve des canards, des cygnes, des oies, des poules d'eau et même des rapaces. En fait le truc qui risque de poser problème c'est les poulets. Ils viennent déjà nous faire chier quand on pose un hamac alors une slack au dessus de l'eau...

Slackline 0026

Mais franchement le spot est trop parfait pour qu'on ne tente pas le coup. On est déjà deux motivé pour le tenter. Un peu de préparation sera nécessaire. Pas la peine de se ramener comme des fleurs et monter ça si c'est pour se faire éjecter du parc avant d'avoir pu mettre un pied dessus. J'irais moi même récupérer des infos sur les rondes dans le parc, les points de vu d'où on peut nous voir (et comme vous pouvez le voir sur cette dernière photo c'est quand même vachement exposé à la vue du badaud)

Slackline 0030

Pour le passage à l'action j'aimerais bien qu'il y ait un ou deux photographe/caméraman. Franchement c'est pas un truc qui mériterais d'être immortalisé?

Si vous voulez être de la partie et/ou que vous avez des idées, envoyez un mail

 

Ca va envoyer du gros!

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Slackline
commenter cet article

Recherche

Archives

Catégories