Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 21:45

Depuis mon retour des Natural Games je suis en pleine effervescence audiovisuelle. Super envie de m'entraîner, de progresser, d'aller concrétiser en highline et falaise et de le montrer au monde! Et aux potentiels sponsors; l'envie commence à me titiller... Sauf que voilà ce mois ci c'est boulot! Animateur maison de quartier et stage pratique du BAFA par la même occasion. Alors en attendant, je casse la tirelire pour un gros investissement: un reflex numérique Canon EOS 550D! Un petit bijou! Mon nouveau bébé!

Au moment où j'écris ces lignes, je n'ai pas encore pu prendre la moindre photo avec. Mais ce n'est plus qu'une affaire de minutes :)))

 

Ça été dur de patienter pour l'avoir. Heureusement j'avais quelques images du Slack.fr Tour à monter! Ça fait un peu d'entraînement et ainsi j'anticipe le bonheur de passer à des images filmées avec un appareil compact et monté avec un logiciel gratuit (VideoSpin, pas mal pour un PC...) à du pur HD de HD et la prise en main de Première, After Effects et companie...

Donc voilà quelques images du Slack.fr Tour! D'autres sont à venir. Mon ami Thom' devrait nous pondre un montage avec plus d'images des initiations highline. Soyez patients ;)

 

 


 
Repost 0
Published by Le Rem's
commenter cet article
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 21:05

 

J'ai rajouté pleins de nouvelles photos à l'album du Slack.fr Tour! Merci beaucoup à Sandy, Chrislaine et Emeric. Un échantillon de mes préférées:

 

P1050289Photo0674

 

                SDC11457P1050235

 

SDC11458P1050206

 

 

Toujours pleins de choses en réserve à raconter sur ce blog et encore moins de temps pour l'écrire! J'ai commencer à travailler dans une maison de quartier comme animateur. Un premier pied dans mon futur métier!

++

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Évènements
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 23:20

DSC3850 a

 

Il y a un peu plus d'une semaine je m'improvisais cuistot de la Slack.fr Tour(te) de Lyon. Je vous livre la recette telle qu'elle a été réalisée.

 

1) INGREDIENTS ET MATERIEL

  • Les amis de la slack et d'ailleurs cueillis bien frais sur facebook, dans les magasin et les salles d'escalades ou parmis les jongleurs et circassiens. N'ayez pas peur des amis importés. On en avait d'Argentine, de Suisse, d'Allemagne, de Lyon, Chambéry, Paris, Annecy... Toutes les saveurs se sont très bien mariées.
  • Des juliennes de slacklines de longueurs, de largeurs et de hauteurs diverses et variés. (ici respectivement de 6m à 220m; de 2,5 à 5cm, de 30cm à 6m)
  • L'acier et l'aluminium des boites de conserves est autorisé sous forme de poulies et mousquetons. Désolé pour les amoureux du bio, ce n'est pas ici que ça se passe!
  • Le plat est très important, il doit être spacieux, et dans la mesure du possible, accueillir le soleil comme s'il contenait une bonne ratatouille du midi. Il contient au préalable un bouquet garnis de platane, hêtres et chênes judicieusement espacés.

2) PREPARATION ET CUISSON

  • Bien beurrer le fond de votre tête pour que les idées n'attachent pas.
  • Laissez mijoter jusqu'à ce que la soupape menace de sauter (cela arrive plus ou mois tôt selon la personnalité et l'expérience du cuistot)
  • Relâchez la pression et déglacez avec une bonne doses de mail, statuts facebook, flyers et affiche.
  • Croisez les doigts et récitez des prières aux dieux de l'alchimie culinaire pour que tous vos ingrédients et matériels soient bien réunis au même moment et au même endroit, comme prévu.
  • Pour que la sauce prenne bien, armez vous de votre sourire, de bras grands ouverts et de bons conseils pour que tout le monde s'amuse.

3) NOTES

  • Brassez le rassemblement avec des appareils photos et des caméra pour mieux apprécier l'arrière goût me semble être un bon choix. Voyez plutôt l'album du Slack.fr Tour
  • Allez savoir pourquoi, les équilibristes aiment les jongleurs et vice versa. N'hésitez pas à émulsionner jonglage, monocycle, slackline, skateboard et autres clowneries.

DSC3943 a

 

Pour résumé, je pense que ce fut une réussite. Surtout pour un premier plat improvisé de la sorte! J'ai eu beaucoup de bon retour de gens qui ont passé un très bon moment. Beaucoup d'échanges d'adresses. Des premières aussi! Nouveau record de longueur pour Julien Millot et pour Etienne qui a carrément muté! Des premières envolées sur notre petite highline de la passerelle qui décidemment se prête très bien aux initiations!

Un grand merci à tous les participant(e)s qui m'ont apporté beaucoup de bonheur! à Charles, Damien et Julien de Slack.fr pour nous avoir permis de rassembler autant de monde à Lyon. Merci à Thom', Olivier(visitez son site) et "Touriste Japonais" (voir son flickr) pour les photos et les images. Une partie est déjà dans l'album et l'autre devrait arriver bientôt sous forme de montage vidéo.

A l'année prochaine pour remettre ça! Mais encore plus mieux ;)

 

LIEN VERS L'ALBUM PHOTO

 

Touriste japonais 2

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Vidéos
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 14:31

Ce week a lieu le Slack.fr Tour de Lyon! Oui monsieur, j'annonce ça sur mon blog deux jours avant. Oui madame, c'est un peu tard... mais l'info est sur facebook et sur Slack.fr aussi. Même le fameux site d'escalade Kairn référence cet évènement. Si si mademoiselle :)

 

Slack.fr tour

 Donc rendez vous ce week end pour des tonnes de slacks, des grandes, des petites, des basses, des hautes, des tendues, des molles, des tubulaires, des plates! Dans notre infinie ouverture d'esprit nous ne ferons AUCUNE discrimination sur les sangles! Et bien sûr TOUT LE MONDE est le bienvenue! Et là je n'énumérerais pas parce que ça ferait trop long.

 

Et puis vous savez, bientôt c'est le Natural Games. THE rassemblement de sports de pleine nature avec des concerts de ouf en Europe! Cette année pour tous les gens qui voudront s'initier à la highline il y a quelque chose de nouveau. Un test! Rassurez vous il ne s'agit pas de savoir si vous êtes daltoniens ou si votre QI est supérieur à X. Simplement, pour accéder aux magnifique highline rocheuses que nous ont préparé nos collègues Julien, Tancrède, Andy, Faith, Jerry, Jordan... il faudra être capable de traverser une highline arboricole d'une dizaine de mètres de longueur en faisant un départ assis!

Mais quelle coïncidence! Notre highline à nous, celle de la passerelle répond exactement à ces normes! Venez donc vous préparez aux Natural Games chez nous. Je vous promet, en plus du soutien matériel, d'un soutien technique et psychologique ;)

 

Bon il s'en ait passé des choses depuis la dernière fois que j'ai écrit, un week end de ouf dans le Verdon qui fait le buzz en vidéo sur internet. Cela dit, comme dirait un ami, c'est pas dur: de la musique qui tabasse, des bonnes images qui s'enchaînent, une vidéo courte. C'est un shoot d'héro 2.0!

Bon allez, je vous juste une petite vidéo de saut pendulaire. Cétait mon deuxième. La prochaine fois je fais article sur ce week end de malade, et j'y inclut la vidéo de mon premier saut pendulaire (moins de spectacle, plus d'émotion :), et le montage de ouf.

++

 

 


 
Repost 0
Published by Le Rem's
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 15:34

Mon but quand j'ai créé ce blog n'était pas de relayer des informations comme celle là. Mais les circonstances sont un peu particulières. En effet, il est extrêmement rare qu'un accident arrive à cause d'un défaut de fabrication du matériel. Qui plus est, la victime de l'accident (entre vie et mort aux dernière nouvelles) est proche d'amis à moi. Je constate tristement que plus on fait de la montagne, plus on connaît de gens dans ce milieu et plus on a d'amis absents. C'est une réalité à laquelle tout grimpeur, alpiniste, freerider, ou BASE jumper est confronté. Je me console en pensant que c'est une conséquence indésirable, certes, de ce qui fait la richesse de ces pratiques, le fait qu'elles rendent une vrai valeur à la vie, par sa beauté, sa richesse, ses émotions et ses incertitudes, loin des cocons ultra-sécurisés dans lesquelles certains politiques veulent nous enfermer à grands coups d'amendes et de chemins balisés.

 

Je souhaite beaucoup de courage et de force à Mathieu et à ses proches, ainsi qu'à Antoine qui l'accompagnait ce jour là, et à Sophie, leur compagnon de cordée qui m'a demander de relayer ce message.

 

Le matériel concerné sont les longes via ferrata Scorpio L60 et L60K fabriquées avant le 4 mars 2005 (numéro de série 02150 à 05062)

 

VOICI L'AVIS DE RAPPEL POUR INSPECTION COMMUNIQUÉ PAR  PETZL.

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Escalade
commenter cet article
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 13:02

 

Claret 0902

 

Plus d’un mois sans nouvelle contribution à ce blog. Pas bien. Vous me croyez si je vous dis que c’est à cause de mon perfectionnisme ? Ben oui, je rechigne à poster un article tant qu’il n’est pas peaufiné dans le détail. Résultat : j’étale la rédaction sur plusieurs jours et je ne finis parfois jamais. Alors, pour l’occasion je change de technique : je me remets dans la peau du moi adolescent sur les bancs d’école ; deux heures pour rédiger, corriger et mettre en page, pas une de plus ! Top chrono…

Mercredi dernier, mon ami le Gran’Greg et moi-même cherchons une bonne destination pour le ouikend. Quelque chose qui allierait pleine nature et bonnes rencontres, grimpe et chill-out, camping et bistrot. Pour ma part je donnerais bien dans la highline, et suis très attiré par un trip dans le Verdon pour rejoindre les Bad Slackliners et bien d’autres, qui se sentent près à envoyer 85m de highline (les bougres de mutants !) Et puis il y a les amis autrichiens que j’ai rencontrés à notre convention de jonglage Au Bout des Doigts, tellement sympas et ultra motivés. Les amis, désolé de ne pas être venu mais la météo verdonesque était bien trop incertaine. Pas mieux pour Céüse et Buoux. Le salut viendra une fois de plus de Mister MacDo (le forgeron de génie hein, pas le fastfood moisi) qui nous informe que le non moins motivé Fred Pascal va poser son soundsystem au pied de la falaise de Claret samedi soir!

Driiiiiiiing « Allo, Greg ? J’ai un plan pour ce week end. Regarde dans tes anciens GrimperMag’ l’article sur Claret, c’est là qu’on va !

-Gnnnhien ?

- Pardon. Réveille-toi tranquillou, regarde l’article de GrimperMag sur Claret et rappelle-moi. »

 

Dix minutes plus tard : « Popopop ! Allez on va à Claret, tchiki-bim tchiki-boum ! »

P4300041Et voilà que vendredi, nous partons avec en plus la bonne compagnie et l’énergie de Daniel, grimpeur-slackeur rencontré par le biais d’Ekilibre. Je peux vous dire que cette falaise réserve quelques surprises ! La première, l’échec généralisé de notre groupe dans « Je participe assez », la 5+ tellement dure qu’elle commence par un pas de bloc en 6a et enchaîne avec une 6c conti. Il doit être 10h et si nos muscles sont réchauffés, notre motivation, elle, a pris un coup de froid. Le cagnard commence à s’installer, nous allons au secteur « Escalator », à l’ombre toute la matinée et aux cotations réalistes. Ici, on commence à croiter tout doucement, « Escalator » 5+, « L’écaille Est » 6a, « Crapaudrome » 6a+, et « Le Péril Jaune » 6b+. Après ça, Greg part se mettre taquet dans « King of Bongo » 7a majeure du site mais ne dépassera pas la 3ème dégaine. Loin de remettre en cause le niveau de grimpe de mon ami, Claret nous explique ici qu’une nouvelle falaise majeure ne se parcours pas en un jour, il faut prendre le temps de la connaître, de l’apprivoiser. Bref, c’est le premier jour et nous n’avons pas encore bien appréhendé le Claret staïle : entre 3 et 5m entre les points, des départs bien bloc, et des plats en pagaille.

Claret 0893

Allez, pour se détendre nous remontons d’une ou deux bornes la D107 pour rejoindre Christian et sa fille, Thomas, Vincent et la charmante compagnie de Vivianne et Sandy. Euh, j’ai parlé de détente ? Autant pour moi, je voulais dire highline, le truc avec le souffle cours et les mains moites. Alors la détente c’est surtout pour ceux qui ne slackent pas. D’ailleurs, pendant que je noue la longe en me concentrant pour maîtriser ma respiration et les battements de mon cœur,  Greg en profite pour découper le cou de canard au foie gras offert par Hélène (que son nom soit loué !) Et là, tchiki bim ! J’envoie l’aller de la Bartas Line à vue. Le retour est plus coriace, la faute à une légère montée, ou le fait qu’on soit côté poulie ? La sangle tremble et je me laisse surprendre. C’est au deuxième essai et après un combat de quelques pas que je stabilise le système sangle/moi. Content le Rémy ! Je constate une réelle progression, je consomme beaucoup moins de watts à douter et je peux enchaîner bien plus de traversées qu’avant, je m’autorise même un knee drop et une posture allongée au milieu de la slack. Thomas a aussi bien pris du niveau depuis la dernière session à Castrie, en plus de son départ assis unique en son genre il tente des korean butt bounce. Quant à Daniel, il apprend à ses dépends qu’il y a une réelle différence entre notre petite highline de la passerelle et celle-ci, rocheuse et nettement plus engagée. Il n’osera pas se lever mais c’est un premier contact dont il se souviendra, rien de tel pour booster l’entraînement au sol !

 

Claret 0895

De retour à la falaise, et après avoir enchaîné « Coït ou Double » 6a diédrique et sympathique, nous allons profiter du reggae-ragga-dub-electro-swing avec, entre autre, monsieur Fred Pascal aux platines. Des spots éclairent la paroi et, avec un demi d’ambrée locale à la main, adossé contre un rocher, on admire la jolie Caroline Ciavaldini, son compagnon James Pearson et d’autres mutants envoyer « Le Bon Bout d’un Blanc » 7c avec de jolis vols à la clé !

 

Vous l’aurez deviné, le lendemain on n’est pas frais du tout. La nuit en hamac a été hachée et plus froide que prévue, les hirondelles n’aiment pas les grasses mat’ et nous le font savoir, le lever sera tout de même tardif et notre petit groupe est globalement  bien déshydraté. A notre rythme, enfin, lentement quoi, nous nous préparons à l’objectif de la journée, la 6c majeure de « Clair Obscur ». La plupart des grimpeurs présents l’ont déjà envoyée et ne tarissent pas d’éloges à son sujet. Mais nous, on a peur, parce que après l’avoir regardé de plus près on se rend compte qu’elle est un peu exposée jusqu’au troisième point et qu’elle reste bien engagée jusqu’à la fin. Sept dégaines pour 35 m de voie on n’a pas trop l’habitude… Alors nous profitons des bombés du « Théorème de Sisyphe » 6b pour s’envoyer joyeusement en l’air et se rappeler que la corde ne sert pas qu’à prendre sec.

 

Greg se lance pour poser les paires, guidé par Yann, qui connait les méthodes jusqu’au bout des orteils. Ca se voit qu’il flippe le Gran’Greg mais il n’a pas oublié ses bollocks en bas et le prouve enfaisant de la concurrence aux hirondelles à la sortie de la traversée après le repos intégral, le passage le plus gazeux de la voie. Puis, Daniel se lance. Une prise de pied lui faisant défaut juste au dessus du 4ème point et il passe à deux doigts de la perf’. Moi aussi c’est une prise de pieds qui me fera défaut, mais juste en dessous du 4ème point… Après avoir clippé la troisième dégaine, mes avant bras commencent à sérieusement chauffer, mais contrairement à mon habitude, je me lance sans réfléchir dans l’enchaînement de plat et de réglettes. Il y a tellement de prise poffées que la marche à suivre est simple : se servir de toutes les prises qu’on touche. J’arrive en dessous de la dégaine, une crougne main gauche, une oblique à droite et un pied gauche trop haut. Je cherche au mauvais endroit pendant quelques secondes, je sens l’explosion arriver. Un regard en dessous de moi, la corde est bien là. Je n’attends pas que mes mains s’ouvrent d’elles même, je lâche tout. Les prises et la peur de voler se retrouvent en éclair une dizaine de mètre plus haut.

 

P5010099

 

Je crois que je n’avais jamais crié aussi spontanément. Mes premiers vols en salle ont donné lieu à des vocalises à demi bloquées dans la gorge mais là, tout est sorti ! Comment expliquer que cet état d’esprit que j’ai atteint entre le moment ou j’ai fait mon huit et celui ou j’étais suspendu à la corde est pour moi beaucoup plus important que la réussite de la voie ? C’était mon rêve quand j’ai commencé l’escalade, réussir à me mettre taquet sans arrière pensées jusqu’au relais ou jusqu’à la chute. Voilà c’est fait, maintenant je veux recommencer autant que possible !

 

Claret 0900

 

Comme de coutume je finirais cet article par des remerciements pour ce week end d’anthologie. Merci à Hélène, Greg et Daniel ; à Christian, Thomas, Vincent, Vivianne et Sandy ; à Fred et tous les gens qui ont aidé à organiser la tawa de Claret ; à Yann pour nous avoir flashé « Clair Obscur ».

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Escalade
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:22

Ca y est, c'est arrivé. Je dois être fataliste mais dans une activité à risque comme celle-ci, avec la multiplication des pratiquants, statistiquement... Je hais les statistiques.

 

Slack.fr a déjà bien résumé les leçons à en tirer, je vous invite à lire leur article. Toutes mes condoléances etc... (je n'aime pas non plus les formules toutes faites, surtout dans ces circonstances mais je n'en pense pas moins)

 

Ce n'est pas l'article que je voulais poster ce soir, je remet ça à demain. Ce soir les highlineurs font le deuil de Rok Sisernik.

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Slackline
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 00:48

Quand j'ai créé ce blog, le nommer Pieds-Mains-Tête semblait être une évidence. J'ai été agréablement surpris de voir que d'autres partageait le goût de cette simplicité. Mathurin Bolze est l'un d'eux. J'ai eu le grand plaisir d'assister à un spectacle de sa compagnie MPTA (les Pieds, les Mains, et la Tête Aussi), intitulé "Du Goudron et des Plumes". Cette découverte m'est chère car elle s'est faite grâce à quelqu'un qui compte beaucoup pour moi, mais aussi parce que je pense que ce spectacle (et bien d'autres) explore des frontières, des interfaces entre les genres vers lesquelles je suis moi aussi attiré.

 

Dans les programmes des salles de spectacle, ils appellent ça les "arts du mouvement". Une évolution moderne du cirque tendant vers la danse, sans l'embrasser tout à fait, en mettant plus l'accent sur les structures, les modules, les décors, tout ce qu'on appelle la scénographie (si j'ai bien compris). Je pense que le résultat est un excellent lien du cirque vers la danse, le théâtre et bien d'autres formes d'arts, de culture. Quelque chose d'accessible et de riche à la fois.

 

Le Théâtre des Célestins l'a aussi compris car il propose du 9 au 22 mai les UtoPistes. Pas moins de 7 spectacles différents issus du nouveau cirque, et où la compagnie MPTA tient le haut de l'affiche. Les prix sont très abordables et chaque soir se tiendra des spectacles gratuits sur le parvis du théâtre, dans son hall, et ses escaliers. je vous conseille vivement de venir voir tout cela.

 

 

 

 

 

J'ai mes places pour les 7 spectacles. Honnêtement, vous pouvez acheter vos billets les yeux fermés. Et quand le soir de la représentation sera venu et que vous vous installerez dans les moëlleux fauteuil du théâtre des Célestins, je n'aurais plus qu'à vous souhaiter...

 

...bon voyage!

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Évènements
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 22:41

"Alors c'est quand que tu tends une slack au dessus du Rhône?"
J'ai entendu ça pas mal de fois... C'est tentant, mais ça ferait plus de 100m de waterline avec un bon débit en dessous. Et puis faut espérer qu'il n'y ait pas de péniche qui passe à ce moment là.
Mais en jouant sur les mots je peux dire que voilà, c'est fait, j'ai slacké au dessus du Rhône. Hum... entre les quais et une péniche soit 5 ou 6 mètres, une petite babyline quoi. On a le droit de tomber, mais franchement ça fait pas envie! Ca met une bonne pression, comme celle de la highline avec la sensation de s'approprier un peu sa ville. Le fait que Hugo soit là pour filmer m'a mis un petit coup de fouet, merci à lui. Voici la vidéo, j'en ai profité pour écrire ce qui me passait par la tête lors du retour, true story. Cette dernière partie manque de contraste, la faute au soleil qui se couchait et à l'objectif de mon téléphone, faut pas trop en demander à un gadget (qui en fait déjà beaucoup!)

 


Je voulais également vous faire part d'un concept intéressant: le Dead Drop. Il s'agit de clés USB fixé à demeure en ville, dans des murs ou du mobilier urbain dans le but de constituer un réseau d'échange de fichier offline. C'est le groupe d'électro Miso Soup et leur label Bee Record / Galacticut qui a lancé le concept à Lyon en posant 5 clés USB. Je suis allé les dénicher cette après midi et je suis au regret de vous dire que les dead drops de rue Bouteille, rue de Rancy et quai Tilsit ont été vandalisées. Celle rue Leynaud à côté de Croix-Paquet est intacte. On y trouve entre autre le maxi de Miso Soup qui vaut le détour. Pour info il reste presque 2Go d'espace libre sur la clé, profitez en pour partager vos créations ou vos coups de coeurs. Personnellement j'y ai mis notre vidéo de highline :)

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Vidéos
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 12:09

Slackline 0696

Il y a quelques temps déjà je m'inquiétais de la survie de ma sangle crisis après la découverte d'une éraflure qui me semblait inquiétante. J'ai continué de l'utiliser avec prudence. Pour ma dernière session je l'ai tendu à bloc sur une bonne vingtaine de mètre en me servant de la boucle cousue et j'ai tapé des korean butt bounce toute l'aprèm.

Comprenez par là, depuis la position sur deux pattes, je me suis laissé tombé, réceptionné au niveau de la jonction de la cuisse et de la fesse (n'ayons pas peur d'être précis), et j'ai profité de l'élasticité de la sangle pour rebondir et revenir comme une fleur à mon statut initial de fier homo erectus. Bref, une activité plutôt intense pour les milliers de fibrounettes de la sangle.

Et bien bonne nouvelle! L'éraflure, depuis tout ce temps, n'a pas bougé d'un poil! J'espère donc que ma "petite" crisis a encore de beaux jours devant elle. Cependant je ne me risquerais pas à utiliser cette portion de sangle pour une highline...

Ma jibline (la sangle spéciale jump de Gibbon) par contre, a elle bien morflé. Bon remarquez, c'était un peu con de faire la boucle d'ancrage autour d'un bloc de béton parallélépipèdique. Mais après avoir désincrusté un banc des pavés j'ai fait avec ce que j'avais sous la main. Bref voyez vous même la gueule de la cicatrice. Je ne l'ai pas retendu depuis.

J'ai pourtant bon espoir que cette slack ne soit pas perdue pour la nation. Je suis passé voir ma bonne amie Léa, couturière à son compte et spécialiste de la résurection de tissus et de récup' en magnifiques créations. Je lui ai demandé de jouer au Dr Frankenstein. Voilà le résultat, non encore testé en situation (je vous tiens au courant).

Slackline 0699

 

Pour ce qui est de l'intérieur de l'intérieur de la boucle qu'on peut voir sur la première photo, les dégâts sont dus à un défaut inhérent au système d'ancrage. Celui-ci a le mérite d'être simple: on fait le tour de l'arbre, on passe la sangle dans la boucle, pareil de l'autre côté avec le cliquet et il ne reste plus qu'à cliqueter. Problème: quand on va appliquer de grosse pression sur la sangle (en envoyant un butt bounce par exemple) , la boucle autour de l'arbre se serre et à cause du frottement intense, se soude à la sangle. Quand on la décolle ça donne ça, dès la première utilisation de la slack! Pour parer à ce problème, je conseille de recouvrir la boucle avec du chatterton ou en la montant à deux, de serrer au maximum cette boucle à l'arbre lors de la mise en tension.

Pour finir, un petit conseil d'ami: allez jeter un oeil au site de la marque Lune Rouge ou retrouvez Léa le dimanche matin au marché de la création de Lyon. Qu'il pleuve, qu'il vente, que la température soit proche du zéro absolu ou que son vélo ait cassé en chemin, Léa vous recevra avec le sourire et des super jolis manchons, sacs, robes,  trousses, accessoires etc... Elle fait même du sur mesure! A bon entendeur ;)

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Slackline
commenter cet article

Recherche

Archives

Catégories