Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 14:33

Êtes vous pour ou contre la protection de la nature? Laissez moi répondre à votre place, vous êtes pour. Aujourd'hui, quiconque prétendrait le contraire passerai pour un nazi passé à travers les mailles de Nüremberg.

En fait il serait plus juste de poser la question suivante: de quels conforts quotidien seriez vous prêt à vous passer pour aider à préserver la planète?

Ah, ça fait déjà plus réfléchir là...

Et quand pour réintroduire des espèces menacées dans un milieu naturel on interdit purement et simplement la présence de l'homme en ces lieux, est ce légitime? Est ce que nous devons absolument abandonner ce qui nous fait vibrer pour le bien de la Nature?

"Mais bien entendu!" répondrons les plus fervents protecteurs de notre environnement trop presser d'expier les pêchers de l'Homme à l'égard de notre terre nourricière. Et sûrement beaucoup d'autres d'acquiescer ou simplement de rester silencieux en se disant que en effet, l'Homme a assez détruit les animaux et les plantes comme ça et qu'il devrait se contenter de surfer sur son iphone 3g au parc municipal s'il veut prendre un bol d'air frais (ce qui n'est pas si innofensif que ça pour la flore et la faune soit dit en passant)

Quel que soit votre "camp", jetez un coup d'oeil à l'article suivant sur la réintroduction de rapaces sur de larges zones de la France dont l'accès deviendrait interdit malgré la passion et le respect des lieux (de la plupart) des grimpeurs qui souhaitent continuer de grimper, des randonneur qui souhaitent continuer de randonner etc...

Voici des arguments "pro-grimpeurs" qui sont loin d'être "anti-écologistes":

"Si on ne peut aller que vers une meilleure protection du milieu naturel (ce qui ne veut pas dire plus hégémonique), pourquoi ces projets sont-ils associés à du merchandising touristique auprès des communes, sinon pour en faire des “zoo à ciel ouvert” et inciter les partenaires à y adhérer puisqu’on promet des retombés économiques à la clefs (campagne de communication, webcam sur les nids, labels, etc…)? N’est-ce pas une façon d’artificialiser le milieu naturel au nom de grands principes de “biodiversité”, telle une arche de Noé fantasmé, où la nature n’est plus seule régulatrice de son équilibre mais pantin de certains courant de pensée qui en aurait fait leur jouet et leur profit?" 

                                                                                                                                              Jérôme Rochelle, sur son blog

"Tribu fragile…. les grimpeurs sont une proie qu’il est facile de sacrifier à une «écologie de bazar». Les mesures «conservationnistes» que cette politique génère considèrent souvent l’homme comme un intrus dès qu’il quitte les sentiers battus ou balisés d’un univers concentrationnaire où la société dite « moderne » semble vouloir le confiner. En ce monde aux valeurs de plus en plus virtuelles, la «sacralisation» de la nature se vend bien."

                                                                                      Citation du regretté Rainier Munsch, guide de haute montagne

 

 

PS: Cette note représente ma réaction par rapport à un article mais ce grand débat mériterait pour s'enrichir de consulter ornitologues, grimpeurs et ornitologues-grimpeurs (vous en connaissez?) ou au moins un forum bien fréquenté (vous en connaissez? ).

PS2: Si vous trouvez une belle photo de grimpe avec rapace pour illustrer cet article envoyez moi le lien et vous gagnez un bisou sans date limite d'utilisation

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Divers
commenter cet article

commentaires

so' 17/05/2010 15:38


Vu que j'ai pas trop envie que tu fasses des bisous à n'importe qui (n'importe qui peuvent être des gens bien, je n'en doute pas mais quand même...), je vais m'atteler à la tâche.


Le Rem's 18/05/2010 09:17



Cool, merci



Recherche

Archives

Catégories