Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 19:38

IMG 7559

Vous vous rappelez de cette sensation d'excitation qui vous empêchait de dormir la veille de Noël étant enfant? Le syndrome de l'enfant sans repos qui s'agite et se retourne dans son lit, non pas pour trouver le sommeil non, plutôt pour sombrer en hibernation et faire un saut dans le temps! Peine perdue bien sûr. La seule chose qui m'aurait permis de m'endormir alors aurait été un bon coup derrière la nuque. Mais voilà je grandis, syndrome de Peter Pan ou non, et c'est rarement l'excitation qui m'empêche de dormir aujourd'hui… sauf… la veille du Festislack!!!

Je part donc le vendredi soir en stop (merci Chrislaine ;) au radar parceque j'arrivais pas à dormir, fou comme un chien à la perspective d'un week end à ronger un os de dinosaure. It's Festislack time! Un couple pas banal m'emmène à 170 à l'heure à deux pas de ma destination. Appelez moi le Lucky Hitchhiker! Je retrouve le parc d'Indiana River comme je l'avais connu. Les gardiens du temple, Robin, Thibault et toute leur famille, Christian et Fred sont là et tout plein de collègues… 

Troisième Festislack en trois ans de slack. Je me rends compte que tous ces gens autour de moi sont devenus une seconde famille, frères et soeurs, oncles et tantes, cousins et cousines plus ou moins éloignés et autant de sourires à partager.

Le parc est un terrain de jeux et de défis pour tous ces enfants de 5 à 55 ans (attention, je ne prétend pas connaître l'âge du doyen du festislack ;) Une grosse spaceline trône sur le vidourle, à côté de 3 autres waterline que j'appellerais les Daltones, de part leurs taille. Tout le monde a slacké Joe, on a allègrement surf William, Jack a donné du fil à retordre à plus d'un slackeur aguerri… quand à Averell… Averell est à l'écart mesure plus de 60m de long pour 5m de hauteur et a un appétit démesuré pour les steaks d'équilibristes. Quand Averell demande "Quand est ce qu'on mange?", le slackeur prétexte qu'il fait trop chaud, ou qu'il n'a pas de grigri pour monter là haut… La ligne finira par tomber, descendue par Lucky Gauthier et Thomas Luke.

IMG 7578

Mais pas si vite, on est vendredi, on flambe la barbac sur le barbeuk, grandes accolades entre camarades, on slack à n'en plus pouvoir dans le noir, on trinque sous les élingues… Le sommeil a du mal a trouver sa place mais fini par s'imposer, car le week end ne fait que commencer.

Réveil avec le parc, certains n'ont pas pris le café qu'ils ont déjà un pouce de largeur sous les pieds. Le soleil atteint rapidement son zénith, pour des raisons de bien être un minimum de 15 sessions de waterline par jour est indispensable à tous les slacklineurs. Les "malchanceux" qui ne parviennent pas à tomber pendant la traversée reviennent quelques pas en arrière pour surfer a muerte et obtenir la cure de jouvence du Vidourle.

Chrono catapulte 2

Pendant ce temps dans les airs ça s'agite, ça bouge et ça s'excite! On lance les paris sur cette jeune demoiselle qui se bats comme une lionne sur la treeline du haut de ses 12 ans. Deux apprentis surfeurs semblent danser la lamba en s'échangeant trucs et astuce au sol, avant de confronter théorie et pratique sur la ligne. La non réussite comme le succès déclenchent des rires, et donnent l'oeil du tigre prochain prétendant à la traversée, au surf ou au méga-trick-bounce de la mort.

Pendant ce temps, Martin, notre bloc de béton de 77kg se prend des leashfall à la chaîne sous l'oeil cruel de ses bourreaux marionnettistes. L'idée et sa mise en oeuvre est signée Christian Domacq "Guyver". On raconte que ce crash test lui est venu à l'esprit en faisant le café le matin, qu'il a dessiné les plans en beurrant ses tartines et forgé le système en se servant uniquement d'outils trouvé dans sa cuisine. Avant que j'aille me coucher vendredi soir il avait déjà pensé à trois améliorations. Respect!

Soirée d'anthologie s'en suis. DJ Fred et ses comparses aux platines nous ont déjà mis le feu toute la journée et continuent jusqu'à une heure avancée de la nuit. Il faut néanmoins s'arrêter pour laisser dormir ceux qui savent faire preuve de sagesse et gardent des forces pour slacker le lendemain. J'ai autant manqué de sagesse que de sommeil ce soir là. Mais les treeline étaient désespérément vide. Alors j'ai emprunté un baudrier…

"Mec t'as plus trop l'air en état de faire de la highline là

- Mais siiiiiiiiii, t'inquiètes"

Et puis en bas, les cousins cousines étaient encore plus chaud que moi. Rassemblé autour du guitariste performeur magique, qui transforme la bière en texte de chansons. Une fée verte dans les cordes vocales vous dis-je! Improvisation magistrale, qui restera dans nos mémoires mais pas dans celle du musicien, celle-ci ayant mystérieusement disparue pendant la nuit...

Le dimanche est pour moi une longue succession de sieste ensuquée, interrompues régulièrement pour aller à la flotte. Tellement mort de fatigue que j'allais dans l'eau sans même passer par une waterline… Quelle honte! Jusqu'à 16h et le début du démontage, toutes les sangles seront squattés. Les Festislack a encore été un moment propice à la progression et à l'apprentissage. Maximum respect à tous ceux et celles qui ont fait leurs premiers pas en slackline ou en treeline. Les premières fois me font toujours des papillons dans l'estomac.

IMG 7648

Je ne sais pas qui remercier en premier. Plus envie de tous vous prendre dans mes bras, qu'on fasse slammer sur une foule en délire Robin, Fred et tous ceux qui ont donné de leur temps et de leur énergie à cet évènement. Je voudrais qu'on se mettent tous sur la spaceline pour se catapulter jusqu'au ciel et taper dans la main de de Damien Mercier. Ses mains étaient ouvertes, et sa joie communicative, quand la graine de la slackline a été plantée en France, il a été un des jardiniers les plus passionnés. Une pensée spéciale et émue pour ceux qui continuent l'aventure Slack.fr: Charles, Thibault, Nico, Julien et Fabrice. Il y a plus que des clients ou des passionnés qui vous suivent. Il y a une famille.

Hier c'était le dernier Festislack à Saint Laurent d'Aigouze, aujourd'hui c'est une session au parc, un séjour dans le Verdon, une ouverture dans le Valais Suisse, des curieux qui font leurs premiers pas. Demain? J'ai rien prévu pour demain… Mais c'est déjà bien d'y penser :)

Un pas après l'autre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Rem's - dans Évènements
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives

Catégories